skip to Main Content

Octobre 2018

Volume 60, No. 4 | Allez aux résumés

Articles

Page 427

What’s in a Name? Shifting Identities of Traditional Organized Crime in Canada in the Transnational Fight against the Calabrian ‘Ndrangheta
Anna Sergi

Page 455

Comprendre les interactions des vendeurs de drogues illicites sur les forums de discussion des cryptomarchés
Masarah Paquet-Clouston, Cateline Autixier, David Décary-Hétu

Page 478

Police Encounters and Experiences among Youths and Adults Who Use Drugs: Qualitative and Quantitative Findings of a Cross-Sectional Study in Victoria, British Columbia
Alissa Greer, Justin Sorge, Kimberly Sharpe, Daniel Bear, Scott Macdonald

Page 505

The Influence of Witness Intoxication, Witness Race, and Defendant Race on Mock Juror Decision Making
Logan Ewanation, Evelyn Maeder

Page 537

Risk Terrains of Illicit Drug Activities in Durham Region, Ontario
Ismail Onat, Davut Akca, Mehmet Fatih Bastug

Page 566

Qualitatively Unpacking Canadian Public Safety Personnel Experiences of Trauma and Their Well-Being
Rose Ricciardelli, R. Nicholas Carleton, Dianne Groll, Heidi Cramm

 

Résumés

What’s in a Name? Shifting Identities of Traditional Organized Crime in Canada in the Transnational Fight against the Calabrian ‘Ndrangheta

Anna Sergi

Les autorités antimafia italiennes ont prévenu la police canadienne des risques et des préoccupations croissantes concernant l’infiltration de clans faisant partie de la mafia calabraise, connue sous le nom de ‘ndrangheta dans l’Est canadien.2 L’alerte liée à l’essor de la ‘ndrangheta défie les paradigmes du crime organisé traditionnel au Canada parce que la ‘ndrangheta est présentée comme étant non seulement traditionnelle, mais aussi novatrice et plus omniprésente que d’autres groupes de type mafia. En accédant à des enquêtes confidentielles et en interviewant des spécialistes clés à Toronto et à Montréal, cet article examine la perception institutionnelle actuelle de la mafia – particulièrement la ‘ndrangheta – au Canada comparée aux conceptualisations italiennes. Je soutiens que les changements de narratifs au Canada peuvent être compris en lien avec des changements concernant l’identité italienne dans le pays, allant vers une régionalisation et une connaissance spécialisée des différences ethniques.

_____________________________________________

 

Comprendre les interactions des vendeurs de drogues illicites sur les forums de discussion des cryptomarchés

Masarah Paquet-Clouston, Cateline Autixier, David Décary-Hétu

Cet article explore la façon dont les vendeurs de drogues illicites interagissent sur les forums de discussion des cryptomarchés. Les résultats illustrent que les interactions des vendeurs sont modulées par leur statut de vendeur. À travers celui-ci, ils intègrent deux rôles distincts : celui d’entrepreneur ainsi que celui d’expert bénévole. En tant qu’entrepreneurs, les vendeurs interagissent à des fins de promotion en profitant de la visibilité que les forums leur apportent. En tant qu’experts bénévoles, les vendeurs font des « dons d’effort ». Ces dons d’effort peuvent avoir pour but d’élever leur réputation à l’intérieur d’une communauté, ce qui peut se traduire par une augmentation des ventes. Ils peuvent également être motivés par un acte participatif dont pourra bénéficier un maximum de participants, et ce, afin d’assurer le bien-être et le développement de la communauté virtuelle.

_____________________________________________

 

Police Encounters and Experiences among Youths and Adults Who Use Drugs: Qualitative and Quantitative Findings of a Cross-Sectional Study in Victoria, British Columbia

Alissa Greer, Justin Sorge, Kimberly Sharpe, Daniel Bear, Scott Macdonald

Les consommateurs de drogues sont disproportionnellement représentés dans le système pénal canadien. Généralement, ils entrent en contact avec ce système par l’entremise de rencontres avec la police. La compréhension des rencontres entre les consommateurs de drogues et la police est importante pour élaborer des pratiques d’intervention et du maintien de l’ordre qui sont appropriées, justes et qui promeuvent le bien-être de cette communauté. Cette étude examine, de façon quantitative et qualitative, les rencontres avec la police du point de la vue de jeunes et d’adultes qui consomment des drogues à Victoria, en Colombie-Britannique. Les résultats démontrent des prédicteurs différents de rencontres et de perceptions de ces rencontres basées sur le groupe d’âge. Les jeunes étaient plus susceptibles de rapporter des rencontres avec la police et de percevoir ces rencontres comme étant négatives comparé au groupe d’adultes. Parmi les deux groupes d’âge, un hébergement instable était un prédicteur important du rapport de rencontres avec la police. Parmi les adultes seulement, la consommation d’opioïdes était un prédicteur important de rencontres négatives. Les résultats qualitatifs démontrent que les perceptions négatives étaient surtout dues au harcèlement par la police, au fait d’être qualifié de consommateur de drogues et à l’interférence avec les accessoires facilitant la consommation de drogues. Ces résultats montrent aussi que le respect mutuel et des relations établies sur une longue période de temps contribuent à des rapports de rencontres plus positives. De nombreuses rencontres positives avaient aussi été rapportées malgré l’interférence légale. Ces résultats suggèrent que les personnes qui consomment des drogues font partie d’un groupe catalogué et discriminé, mais que la création de relations entre les consommateurs de drogues et la police peut avoir un impact positif. Ces résultats peuvent avoir un impact sur les cultures et pratiques policières locales, ce qui peut promouvoir la santé et le bien-être de la communauté.

_____________________________________________

 

The Influence of Witness Intoxication, Witness Race, and Defendant Race on Mock Juror Decision Making

Logan Ewanation, Evelyn Maeder

Les stéréotypes négatifs au sujet des Autochtones en matière d’alcoolisme et de criminalité se propagent dans la société canadienne. Cette étude explore d’abord si les préjugés raciaux ont un effet sur les perceptions de faux jurés en ce qui concerne des témoins autochtones, surtout lorsque le témoin était en état d’ébriété au moment du crime. Les participants ont lu la transcription d’un procès dans laquelle l’intoxication du témoin et la race du témoin et de l’accusé (Autochtone/Blanc) étaient manipulées, puis ont rendu un verdict et ont répondu à une série de questions au sujet du témoin. Nous avons noté un effet indirect de l’intoxication du témoin sur le verdict, opérant par la perception de l’exactitude du témoin, de manière à ce que des témoins intoxiqués étaient associés à beaucoup moins de convictions. Les participants ont aussi indiqué que les témoins autochtones étaient plus exacts que les témoins blancs. Bien qu’il n’y ait pas d’effet important de la race de l’accusé ou du témoin sur les verdicts, nous avons observé un effet indirect important de la race du témoin : les témoins autochtones étaient associés à plus de convictions par le biais d’exactitude perçue. Ces effets sont contraires à nombre d’études antérieures et, jumelés à nos résultats en matière de stéréotypes de criminalité, suggèrent que des jurés potentiels peuvent être conscients des préjugés systémiques concernant les peuples autochtones. Cette étude s’ajoute au corpus grandissant de recherche portant sur la prise de décision de jurés potentiels au Canada.

_____________________________________________

 

Risk Terrains of Illicit Drug Activities in Durham Region, Ontario

Ismail Onat, Davut Akca, Mehmet Fatih Bastug

Des activités liées aux drogues dans la rue posent un sérieux problème pour les communautés, et l’exploration du contexte environnemental des crimes liés aux drogues est l’un des aspects importants du problème croissant au Canada. Cette étude examine la toile de fond urbaine des activités illégales liées aux drogues dans la région de Durham, en Ontario. En utilisant les emplacements de 5 297 arrestations liées aux drogues entre 2011 et 2013, avec 6 291 caractéristiques physiques de l’environnement qui l’entoure, le cadre de travail de modélisation des risques sur le terrain a guidé les analyses, ce qui a révélé que le risque de crimes liés aux drogues varie selon le contexte et l’heure. Tout comme des études précédentes effectuées aux États-Unis et aux Pays-Bas, les auteurs ont trouvé que 11 des 18 corrélats étaient associés de façon significative aux crimes liés aux drogues. Contrairement au milieu environnant examiné par d’autres études, les emplacements de vente et de services d’alcool n’ont pas prédit l’occurrence de crimes liés aux drogues dans la région de Durham. De plus, les grappes de risque étaient différentes lorsque les mêmes corrélats étaient modélisés séparément pour des incidents de chaque année. Les modèles fournissent une prédiction valide d’une année à l’autre. Près de 85 % de tous les endroits où il y a eu des arrestations pour des activités illégales liées aux drogues en 2012 et en 2013 ont chevauché les endroits à haut risque de 2011 et de 2012, respectivement. La carte des risques résultante indique aux intervenants et aux décideurs là où ils devraient concentrer leurs ressources dans la région.

_____________________________________________

 

Qualitatively Unpacking Canadian Public Safety Personnel Experiences of Trauma and Their Well-Being

Rose Ricciardelli, R. Nicholas Carleton, Dianne Groll, Heidi Cramm

Près de 9 000 personnes affectées à la sécurité publique (PSP) ont participé à un sondage en ligne portant sur les traumatismes et symptômes liés au stress en milieu de travail et nous avons analysé, par thème, les réponses volontaires de 828 PSP. Les participants ont répondu à une requête ouverte de « commentaires supplémentaires » située à la fin du sondage. Les thèmes saillants dévoilent que, peu importe le travail et l’organisation, les PSP disent avoir vu, subi et rencontré des traumatismes importants, directement ou indirectement, intense et cumulatif. Les PSP rapportent que les effets de ces traumatismes sur leur personne et leur famille comprennent des impacts physiques (ex. maux de tête, maux de dos, arrêt cardiaque, problèmes digestifs), psychologiques (ex. pleurer, se sentir malheureux, vivre dans la peur, vivre de l’anxiété et de la rage), et sociaux ou interpersonnels (ex. exclusion sociale, évitement, cynisme envers les autres). Les impacts sur leur famille comprennent la dissolution du mariage et des relations avec les enfants ainsi qu’une croissance du stress, de la tension et de la colère au sein de la famille. Les PSP ont aussi rapporté des attitudes fatalistes; plus particulièrement, ils ont l’impression que rien ne va changer, qu’ils ne peuvent s’exprimer et que tant leur employeur que les différents niveaux du gouvernement se moquaient de leur bien-être.

Back To Top
×Close search
Rechercher