skip to Main Content

Janvier 2016

Volume 58, No. 1 | Allez aux résumés

Articles

Page 1

The Role of Gender in Mental Health Court Admission and Completion
Andrea R. Ennis, Peter McLeod, Margo C. Watt, Mary Ann Campbell, and Nicole Adams-Quackenbush.

Page 31

L’influence thérapeutique de la perception de justice informationnelle et interpersonnelle sur les symptômes de stress post-traumatique des victimes de crimes
Myriam Morissette et Jo-Anne Wemmers

Page 56

Experiences in the Canadian Criminal Justice System for Individuals with Fetal Alcohol Spectrum Disorders: Double Jeopardy?
Jacqueline Pei, Wing Sze Wence Leung, Fia Jampolsky, and Brooke Alsbury

Page 87

Measuring Activism and Restraint: An Alternative Perspective on the Supreme Court of Canada’s Exclusion of Evidence Decisions under Section 24(2) of the Charter
Troy Riddell

Page 112

Measuring Activism and Restraint or How to Conflate Doctrine with Activism: A Response to Professor Riddell’s Small-Scale Judicial Output Study
Richard Jochelson and Melanie Murchison

Page 117

Response to Jochelson and Murchison
Troy Riddell

Page 119

From Seeds to Orchards: Using Evidence-Based Policing to Address Canada’s Policing Research Needs
Laura Huey and Rose Ricciardelli

Résumés

 

The Role of Gender in Mental Health Court Admission and Completion

Andrea R. Ennis, Peter McLeod, Margo C. Watt, Mary Ann Campbell, and Nicole Adams-Quackenbush.

Partout en Amérique du Nord, les tribunaux de santé mentale (TSM) ont surgi afin d’adresser la criminalisation de personnes souffrant de maladies mentales. Malgré un nombre croissant d’études examinant les TSM, la recherche sur le rôle du sexe au sein des TSM demeure rare. Pour cette étude, des données secondaires ont été analysées afin d’examiner si la différence entre les sexes en ce qui concerne la santé mentale et la criminalité avait un effet sur l’admission et l’achèvement du programme. Ces données venaient de renvois de référence au TSM de la Nouvelle-Écosse (507 hommes, 243 femmes). Comme prévu, les taux d’admission et d’achèvement étaient semblables pour les hommes et les femmes. De plus hauts taux de psychose et de troubles de consommation de drogues ont été observés parmi les hommes, tandis que les femmes avaient un plus haut taux de troubles de l’humeur et de personnalité. Bien que les cas de psychose et de troubles de l’humeur avaient plus de chance d’être admis aux TSM et ceux avec des troubles de consommation de drogues et de personnalité avaient moins de chance d’être admis, il n’y avait pas de différence entre les sexes. Contre toutes attentes, les hommes avaient de plus hauts taux d’infractions avec violence répertoriées que les femmes. Par contre, cette différence n’était présente que pour ceux qui n’étaient pas admis aux TSM. Les résultats sont discutés en matière de contributions aux études liées aux rôles des sexes dans les TSM ainsi que des conséquences importantes pour la pratique et la recherche.

_____________________________________________

L’influence thérapeutique de la perception de justice informationnelle et interpersonnelle sur les symptômes de stress post-traumatique des victimes de crimes

Myriam Morissette et Jo-Anne Wemmers

À la suite d’un crime, les victimes ressentent différents besoins, et celui d’être informé serait fondamental (Baril 2002 [1984]). Les recherches ont permis d’établir que les policiers ont un rôle important à jouer dans la transmission des informations aux victimes puisqu’ils sont les premiers acteurs du système pénal avec lesquels celles-ci sont en contact (Laxminarayan 2013). De plus, la perception des victimes quant à la façon dont elles ont été traitées par les policiers peut avoir un impact significatif sur leur rétablissement psychologique. Cette étude a pour but de mesurer l’impact thérapeutique des informations transmises par les policiers et de la qualité des interactions avec ceux-ci à la suite d’un crime. L’instrument utilisé pour mesurer l’impact thérapeutique est le Modified PTSD Symptom Scale–Self Report (Falsetti et coll. 1993) adapté en français. Il a été administré à 188 victimes d’actes criminels pour évaluer la présence, la fréquence et la sévérité des symptômes de stress post-traumatique (ÉSPT). Les résultats de l’étude montrent que l’information est un déterminant important d’un traitement juste et que la qualité du traitement a un effet sur les symptômes de stress post-traumatique.

_____________________________________________

Experiences in the Canadian Criminal Justice System for Individuals with Fetal Alcohol Spectrum Disorders: Double Jeopardy?

Jacqueline Pei, Wing Sze Wence Leung, Fia Jampolsky, and Brooke Alsbury

Cette étude a examiné les expériences d’individus souffrant de l’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale (ETCAF) au sein du système de justice pénale afin d’identifier des moyens possibles de réduire le risque de retourner dans ce système. Des entrevues semi-structurées ont été réalisées pour obtenir la voix de deux groupes participants: (1) les personnes souffrant de l’ETCAF et (2) les professionnels travaillant avec des clients souffrant de l’ETCAF. Des méthodes de recherche qualitative ont été utilisées pour analyser les données. Une analyse de 20 entrevues (n = 21) a donné comme résultat trois thèmes principaux: (1) prêts à entrer dans le système, (2) entravés au sein du système et (3) préparés à aller au-delà du système. Les participants ont identifié des facteurs biologiques (p. ex. la difficulté à prendre de bonnes décisions et l’incapacité de défendre ses droits), psychologiques (p. ex. les troubles de santé mentale et la victimisation) et sociaux (p. ex. le soutien social limité) qui accroissaient le risque de retourner dans le système de justice pénale. Les participants ont aussi identifié des forces (p. ex. l’espoir, le désir de changer et la résilience) qui pourraient entraîner de meilleurs résultats. L’étude offre un aperçu des expériences uniques des personnes souffrant de l’ETCAF au sein du système de justice pénale – tout en se référant aux facteurs de risque et aux forces personnelles pertinentes. Des conséquences pour l’approche pratique sont aussi examinées, notamment des suggestions pour l’augmentation de soutien et de sensibilisation ainsi qu’une insistance sur les forces.

_____________________________________________

Measuring Activism and Restraint: An Alternative Perspective on the Supreme Court of Canada’s Exclusion of Evidence Decisions under Section 24(2) of the Charter

Troy Riddell

Dans le numéro de janvier 2015 de la Revue canadienne de criminologie et de justice pénale, Melanie Jan elle Murchison et Richard Jochelson soutiennent que, depuis les attentats du 11 septembre 2001, les décisions de la Cour suprême du Canada en ce qui concerne l’exclusion de preuves en vertu de l’article 24(2) de la Charte canadienne des droits et libertés sont est devenue plus « restreintes ». Pour soutenir cette affirmation, les auteurs fournissent des scores sur une échelle de Likert qui tentent de mesurer différentes dimensions d’activisme et de restriction. J’argumente que ces mesures d’activisme et de restriction ont des défauts, surtout si l’on s’intéresse au fait que la Cour suprême donne plus de latitude aux policiers en matière d’enquête sur le crime. À l’aide de mesures de l’exclusion ou de l’inclusion de preuves afin d’évaluer l’activisme ou la restriction, j’argumente que la Cour suprême est, au fil des ans, quelque peu moins portée à exclure des preuves, mais que les attentats du 11 septembre 2001 ne sont pas un facteur explicatif convaincant, et ce, ni empiriquement ni logiquement. Un effet de maturation de la Chartre et une sensibilité aux critiques des professeurs de droit sembleraient offrir de meilleures raisons.

_____________________________________________

From Seeds to Orchards: Using Evidence-Based Policing to Address Canada’s Policing Research Needs

Laura Huey and Rose Ricciardelli

Dans le contexte de débats portant sur l’aspect économique des services de police au Canada, les auteurs abordent un sujet qui a souvent préoccupé les décideurs: le manque de recherche applicable et de qualité sur des questions en lien avec les services de police et la sécurité communautaire au Canada. Conformément à nos collègues du Royaume-Uni, de l’Australie, des États-Unis et d’ailleurs, nous proposons l’adoption de modèles de services de police fondés sur les preuves et concluons en offrant certaines suggestions sur la manière dont les décideurs peuvent en faciliter l’adoption.

Back To Top
Rechercher