skip to Main Content

LES CERTIFICATS D’APPRÉCIATION

Un Certificat d’appréciation pourra être remis à toute personne qui a contribué de manière exceptionnelle au travail et aux objectifs de l’ACJP. Il n’est pas requis que cette personne soit membre de l’Association pour être admissible à ce prix.

LE PRIX D’ÉDUCATION DU PUBLIC

Le Prix d’éducation du public vise à reconnaître le travail de journalistes professionnels et d’autres personnes qui contribuent à une meilleure compréhension des Canadiens et des Canadiennes du besoin qu’on a et des composantes d’un système de justice humain et efficace.

LE PRIX WILLIE GIBBS POUR L’ENSEMBLE DES RÉALISATIONS

Le Prix Willie Gibbs pour l’ensemble des réalisations permettra de reconnaître les personnes qui se sont illustrées par leur contribution à l’amélioration du système de justice pénale au Canada et à l’atteinte des objectifs de l’ACJP.

LE PRIX DE PRÉVENTION DU CRIME

Le Prix de prévention du crime sera remis en vue de reconnaître une personne ou un organisme qui s’est illustré en contribuant de manière importante à une réduction des comportements criminels et à la protection du public.

LE PRIX DE RECHERCHE

Le Prix de recherche sera remis en vue de reconnaître une personne ou un groupe de personnes ayant effectué des études valides et fiables et qui ont donné lieu à des améliorations importantes dans le fonctionnement du système de justice pénale.

LE PRIX DE LA RÉCONCILIATION

Le Prix de la réconciliation peut être décerné à une victime ou à un ex-délinquant qui est parvenu à évacuer les difficultés de son passé et qui a contribué de manière exemplaire au processus de réhabilitation ou de réconciliation ainsi qu’à la réalisation d’un système de justice plus humain et plus efficace.

LE PRIX SÉNATEUR-EARL-A.-HASTINGS

Créé dans le but de commémorer la contribution de feu le Sénateur Earl Hastings au système de justice pénale et à l’ACJP, ce Prix veut honorer des Canadiens et des Canadiennes qui, même s’ils n’oeuvrent pas dans le domaine de la justice pénale, y ont tout de même contribué de manière exceptionnelle sur plusieurs années.

Earl Hastings, au cours de ses trente années au service du Sénat canadien, s’est fait connaître comme agent de réforme sociale et un défenseur des politiques pénales humaines, efficaces et progressistes. Parfois controversé, il a acquis une réputation enviable pour ses propositions législatives relatives à des mesures de rechange à l’incarcération, aux jeunes contrevenants, aux services correctionnels et à la réinsertion sociale des délinquants. Il a milité pour l’abolition de la peine capitale et il a toujours appuyé les orientations prometteuses qui pourraient bénéficier à l’ensemble des personnes impliquées dans le système de justice pénale, particulièrement dans le domaine des services correctionnels. Ses initiatives progressistes créaient parfois certaines tensions entre lui et ses alliés politiques, et même ses amis, mais il a toujours accordé préséance à ses principes et ses engagements. Il sollicitait l’opinion des citoyens, des gestionnaires, des travailleurs et des détenus et il s’efforçait de réagir aux préoccupations exprimées.

Il a été de longue date un ami de l’ACJP. En 1986, il s’est mérité le « John Howard Society Distinguished Canadian Award », puis, en 1992, le « St. Leonard’s Society of Canada Humanitarian Advancement Award ».

Back To Top
×Close search
Rechercher